Est ce dangereux d’avoir une assurance auto au tiers ?

Pour avoir le droit de mettre en circulation un véhicule, tout conducteur est obligé de souscrire à une assurance auto. C’est une exigence qui vise à protéger l’assuré ainsi que les autres usagers de la route, d’éventuels risques susceptibles de subvenir lors d’une conduite. Au nombre des garanties exigées lors d’une souscription se trouve l’assurance auto au tiers. En quoi consiste alors cette garantie ? Est-ce dangereux d’opter uniquement pour ce genre de formule ? Voici des éléments de réponse à ces interrogations.

L’assurance auto au tiers : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelée garantie responsabilité civile, l’assurance auto au tiers est le minimum légal obligatoire pour tout conducteur de véhicule terrestre à moteur. Comme l’indique son appellation, elle est une formule qui couvre exclusivement la responsabilité civile du conducteur. Autrement dit, c’est l’assurance auto au tiers qui prend en compte tous les possibles dommages matériels ou corporels qu’un automobiliste pourrait occasionner à :

  • des piétons
  • des cyclistes
  • d’autres conducteurs
  • ses propres passagers.

Ainsi, tout conducteur qui circulerait sur la voie publique sans souscrire l’assurance auto au tiers se rendrait coupable d’un défaut d’assurance. La peine encourue en France s’élève généralement à 3 750 € d’amende. À cette contravention s’ajoutent d’autres multiples peines complémentaires, dont une suspension ou une annulation du permis de conduire.

Quels sont les atouts de l’assurance auto au tiers ?

A priori, l’assurance auto au tiers permet de couvrir la responsabilité civile en cas de dommages causés à autrui. C’est une garantie qui engendre une cotisation à faible taux. Elle est par conséquent une formule qui se révèle très avantageuse pour les automobilistes qui n’ont pas les moyens de se payer une assurance auto assez complète logiquement plus chère. Par ailleurs, en l’absence d’accidents responsables, la cotisation déjà faible de l’assurance au tiers peut encore diminuer.

A lire aussi :  Quelles sont les assurances automobiles les moins chères ?

Cette réduction est effectuée par le jeu de l’accumulation progressive des bonus, et cela qui rend le contrat très compétitif. D’un autre côté, en tant qu’assuré, lorsque survient un accident avec un autre conducteur, vous êtes indemnisé pour les dégâts subis par votre véhicule et les éventuelles blessures corporelles. L’indemnisation est assurée par le camp adverse, mais à condition que l’acte accidentel n’engage aucunement votre responsabilité.

Quelles sont les limites de l’assurance auto au tiers ?

L’assurance auto au tiers est certes, une formule économique quant aux cotisations. Cependant, elle ne possède pas une grande couverture. Plusieurs sinistres ne sont donc pas pris en charge par cette garantie. Il s’agit notamment des cas de vandalisme, de vol, d’incendie, de dégradation ou autre détérioration du véhicule occasionnée par des catastrophes naturelles.

En quoi est-ce dangereux d’opter uniquement pour l’assurance auto au tiers ?

L’assurance auto au tiers est manifestement la garantie minimale qu’il faut impérativement prendre en tant que conducteur. Elle fait d’ailleurs partie des formules obligatoires auxquelles tout conducteur doit souscrire. Cependant, elle ne couvre que la responsabilité civile. L’assurance auto au tiers ne dispose pas de plusieurs garanties pour assurer la protection de l’assuré et du véhicule. Souscrire uniquement cette garantie minimale peut être risqué. Il est vrai qu’elle est une formule financièrement profitable, mais elle n’offre pas une bonne prise en charge. Il faut en général souscrire d’autres garanties complémentaires pour bénéficier d’une protection optimale.