Que faire avec un malus d’assurance moto ?

Vous avez reçu un malus d’assurance ? Personne n’est à l’abri d’une pénalité de garantie de moto, du conducteur expérimenté à l’apprenti. Le système bonus/malus est posé par les compagnies d’assurance dans le bus de récompenser ou pénaliser les conducteurs en augmentant ou réduisant leurs primes d’assurance moto. Dans le cas d’un conducteur malussé, plusieurs options se posent à lui pour la suite de son contrat d’assurance.

Changer d’assureur

En tant que malussé, vous pouvez choisir de résilier votre contrat d’assurance et changer de compagnie. Sachant qu’il devient difficile de trouver un assureur lorsqu’on est malussé, car à ce moment précis, la société vous considère comme personne à risque. Il est donc conseillé de se tourner vers des agences spécialisées dans l’assurance de conducteurs malussés. Ces assureurs peuvent vous garantir ce que d’autres compagnies refusent dans le cas d’une assurance malus moto. Des polices de contrat sont adaptées aux différents profils :

  • accumulation de sinistre,
  • conduite en état d’ébriété,
  • impayé sur prime annuelle.

Vous pouvez consulter une compagnie d’assureur qui vous guidera probablement vers un courtier d’assurance moto afin de signer un contrat adapté à votre cas de malus. Toutefois, afin de choisir une bonne garantie en cas de malus, il est demandé d’avoir recours à des comparateurs d’assurance en ligne. Ces services sont généralement gratuits et personnalisés, car les offres pour assurance malus moto sont faites en fonction du profil de chaque conducteur. Par exemple : votre habitude de conduite, votre lieu de résidence et même le type de moto que vous conduisez.

A lire aussi :  Quel est le prix d'une assurance moto jeune conducteur a2 ?

Payer la prime élevée

La conséquence d’un malus est l’augmentation de la prime d’assurance moto. Ceci est compréhensible étant donné qu’en tant que conducteur à risque vous devenez un poids pour la compagnie qui accepte de vous garantir. Il est conseillé de payer la prime demandée en sachant que l’année seconde il est possible de recommencer avec un nouveau contrat pour conducteur qui ne représente aucun risque supplémentaire.

« Il existe un cas bien particulier, si vous êtes un jeune conducteur moins expérimenté, vous commencerez par un coefficient de base de 1, tout comme un motard confirmé, et vous serez également soumis aux mêmes règles d’évolution de ce coefficient ; cependant, si votre permis date de moins de 3 ans, vous bénéficierez d’une surprime dégressive durant vos 3 premières années d’assurance avec une prime de 100 % la première année, puis celle-ci diminue à 50 % la deuxième année et enfin, atteint 25 % la troisième année. À la fin de cette dernière, cette surprime ne sera plus fonctionnelle et vous devriez renouveler votre contrat. »

Faire un recours au bureau central de tarification

« En cas de difficulté à obtenir votre assurance suite à un malus ou une résiliation de contrat d’assurance, vous pouvez faire recours au BCT, le bureau central de tarification. Ce bureau se charge de vous aider à obtenir votre assurance avec peut-être une prime d’assurance plus élevée que la moyenne. Il faudra lui faire recours dans un délai de 15 jours, toutefois, après que vous ayez essuyé deux refus de la part d’un assureur. »

A lire aussi :  Vers qui se tourner pour avoir une assurance moto 50cc pas cher ?