Remboursement de la chirurgie esthétique par la mutuelle

La chirurgie esthétique a connu un essor considérable durant toutes ces années, notamment, sur les appareils et la manière de procéder à l’opération. En France, par exemple, la pratique de la chirurgie est devenue courante. En effet, la chirurgie esthétique s’avère être la solution de facilité face à des problèmes d’apparences physiques. Mais quelles sont les réelles raisons qui poussent à opter pour la chirurgie esthétique ? Et, si l’on souhaite une intervention esthétique, mais que les moyens financiers sont restreints, y a-t-il une mode de prise en charge quelconque par la mutuelle ? Focalisons-nous sur les réponses.

Chirurgie esthétique : ses atouts

Dans les années 20, les chirurgiens procédaient déjà à une opération chirurgicale afin de donner un renouveau aux visages défigurés des blessés de guerre. Certes, les moyens étaient archaïques, mais le résultat était quand même au rendez-vous. De nos jours, la chirurgie esthétique, c’est une branche de la médecine en perpétuelle évolution. En effet, elle se distingue en deux sortes : la chirurgie plastique réparatrice et la chirurgie plastique esthétique.

En médecine, certains cas de patients nécessitent des chirurgies plastiques réparatrices. Une chirurgie réparatrice consiste à :

  • Redonner goût à la vie aux patients physiquement, mais surtout moralement ;
  • Reconstituer la forme du corps suite à une opération chirurgicale ;
  • Corriger une malformation de naissance ;

Traumatisme physique et moral

L’apparence physique compte énormément pour certains et des imperfections, surtout au niveau du visage, peuvent devenir un blocage dans l’épanouissement de l’individu. De ce fait, la chirurgie esthétique réparatrice apporte, en quelque sorte, du réconfort et une sorte de réparation à un patient ayant connu divers traumatismes. Opter pour une chirurgie réparatrice esthétique aide à aller de l’avant, se sentir à nouveau bien dans sa peau et avoir une meilleure santé morale.

Reconstitution après une opération chirurgicale

La chirurgie réparatrice esthétique intervient lorsque le patient a besoin de reconstruire son corps suite à une maladie, un accident, etc. Par exemple, le patient peut se faire poser une prothèse mammaire afin de reconstruire les formes de ses seins (suite à une ablation). Quand le patient a été victime de traumatismes (accidents graves, brûlures diverses et autres), la question de chirurgie réparatrice esthétique se pose également.

A lire aussi :  Quelle assurance choisir pour la responsabilité civile d'un étudiant ?

Malformation congénitale à rectifier

Dans le cas où le patient connaît une malformation depuis sa naissance, la chirurgie réparatrice peut intervenir. L’opération consiste alors à redonner une meilleure apparence ou un visage redessiné aux patients, comme pour le bec de lièvre.

En ce qui concerne la chirurgie plastique esthétique, elle concerne surtout l’amélioration physique :

  • Un nez, un menton ou une autre partie du visage considéré comme difforme ;
  • Une faible ou une trop forte mensuration pour la poitrine ;
  • Un ventre ramolli par les effets de la grossesse ou d’une perte de poids ;
  • Un visage ridé ; 
  • Etc.

En somme, la chirurgie esthétique contribue à retrouver une silhouette et un visage parfait répondant aux besoins et souhaits du patient.

Cependant, décider d’une chirurgie esthétique n’est pas une chose à faire sur un coup de tête. Nombreux sont les points à considérer, entre autres les risques sur la santé, les effets escomptés, les frais divers relatifs à l’intervention (honoraires du médecin, hospitalisation, remboursement), et notamment la prise en charge (mutuelle ou assurance).

Chirurgie esthétique : quelle prise en charge ?

Patient qui demande un remboursement de son opération

Effectivement, certains cas de chirurgies esthétiques sont pris en charge, tandis que d’autres chirurgies plastiques ne sont considérées qu’en cas d’exception.

Le cas d’une prise en charge sur une chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique se résume donc à viser un confort suffisant pour la satisfaction et le bien-être absolu de soi par rapport à son apparence physique. De ce fait, la majorité des opérations dans la chirurgie n’est pas concernée par une quelconque prise en charge de la Sécurité sociale. Toutefois, dans le cas où la patiente a recours à la chirurgie en raison de sa santé, la prise en charge d’une mutuelle de santé peut être alors étudiée. Avant l’opération, la demande de prise en charge doit faire l’objet d’une entente préalable avec le médecin (Sécurité sociale). Comme le cas de surpoids, l’opération de chirurgie plastique ne peut se faire que dans le cas où la patiente court un risque au niveau de sa santé. Certains cas de chirurgies plastiques sont pris en charge par la Sécurité sociale, tel que :

  • L’abdominoplastie ;
  • Opération liée au visage, opération suite à des maladies (cancer du sein), des brûlures ou accidents, etc.
A lire aussi :  Chirurgie des yeux au laser et prise en charge par la mutuelle

L’abdominoplastie fera l’objet d’une prise en charge à la seule condition que le pubis soit recouvert par le surplus de la peau du ventre. De ce fait, un remboursement sera envisageable dans le cas d’une entente préalable convenue avec le médecin et/ou le chirurgien.

La rhinoplastie, les fentes labiales, la reconstruction mammaire et autres sont également prises en charge par la Sécurité sociale.

Chirurgie réparatrice prise en charge par la mutuelle

Quant à la chirurgie réparatrice, elle est également prise en charge par la Sécurité sociale. En effet, pour toute opération résultant d’une maladie, d’un accident ou autres, la Sécurité sociale effectue une prise en charge et un remboursement au niveau :

  • Des frais d’hospitalisation (à condition que l’établissement soit conventionné) ;
  • Des frais de consultation ;
  • Des frais de soins ;
  • Des frais d’anesthésie.

Néanmoins, la Sécurité sociale procède au remboursement partiel :

  • Remboursement des frais de déplacement ;
  • Remboursement des frais de suivi postopératoire (rééducation).

Ainsi, pour espérer un remboursement maximum sur les interventions chirurgicales, il est conseillé d’opter pour des mutuelles d’assurance maladie.

Avant de se lancer dans tous types d’interventions chirurgicales (rhinoplastie, abdominoplastie, liposuccion ou mammoplastie), il est de rigueur de bien se préparer (devis et prix des interventions) et d’évaluer les risques possibles sur la santé. Mais surtout de choisir une bonne mutuelle pour la prise en charge et le remboursement. En effet, la Sécurité sociale ne procède pas au remboursement partiel ou total de certaines opérations.

« Qu’elle soit esthétique ou réparatrice, la chirurgie est la solution pour retrouver une ligne parfaite, et dire au revoir à un mal-être. »

Combien coûte une abdominoplastie ? 

Vous cherchez des renseignements sur l’abdominoplastie et particulièrement sur son coût ? Cette chirurgie, qui permet de retrouver un ventre plat, mais aussi sans vergetures, peut parfois être prise en charge par l’assurance maladie, mais seulement en partie. C’est le cas si ce qu’on appelle le tablier abdominal recouvre le pubis. Attention, il faut faire une demande d’entente préalable. Vous devriez avoir une réponse sous un délai de 2 semaines. De votre côté, il va rester les honoraires à votre charge. Cette fois, vous devez voir avec votre complémentaire santé, pour savoir si cela est pris en charge ou non. 

A lire aussi :  Mutuelle Santé pour entreprise : comment s’effectue le financement ?

Si vous n’entrez pas dans les critères du tablier, vous devrez régler la totalité de la facture, moins ce que votre mutuelle va vous rembourser. Le coût d’une abdominoplastie à Paris varie entre 3 000 et 6 000 euros. Cela comprend 

  • la rémunération du chirurgien
  • la rémunération de l’anesthésiste
  • les frais du bloc opératoire

Quoi qu’il en soit, le chirurgien doit vous remettre un devis, afin que vous connaissiez le tarif de manière exacte et que vous puissiez voir avec votre mutuelle. Néanmoins, attendez-vous à avoir une partie de ces frais à payer avec vos économies.