Mon animal est malade : que rembourse l’assurance ?

Les assurances pour animaux remboursent entre 50 et 100 % des frais médicaux selon la formule d’assurance choisie par le propriétaire. ¼ des foyers français possèdent des animaux de compagnie qui peuvent être des chats, des chiens ou de nouveaux animaux de compagnie. La plupart d’entre eux choisissent de souscrire à une assurance santé. En effet, la souscription à une assurance santé va permettre à un propriétaire de bénéficier d’une couverture sanitaire suffisante pour le bien-être et la santé de son animal en cas de maladie.

Tout savoir sur une assurance pour animaux

Tout comme l’assurance santé pour les personnes, la mutuelle santé pour les animaux va couvrir tout ou partie des frais de traitements ou de vétérinaires imprévus liés à la santé de l’animal de compagnie.

Les formules disponibles

Les assureurs pour les animaux proposent différentes formules à leurs clients. On compte en général 3 types de formules : la formule de base, la formule intermédiaire et la formule complète. La formule de base va couvrir une partie des frais vétérinaires seulement après un accident. La formule intermédiaire va couvrir les soins liés à une maladie ou à un accident de l’animal.

La formule complète va couvrir tous les soins liés à la santé et au bien-être de l’animal (maladie, accident, vaccin, stérilisation et produits thérapeutiques). Certaines assurances proposent même un niveau de garantie divers tel que l’assurance vie, une aide à la recherche, les analyses, etc.

Le coût d’une assurance animaux

Pour bénéficier d’un remboursement en cas de maladie ou d’accident, le propriétaire doit d’abord signer un contrat avec une mutuelle pour animaux, ensuite payer une condition d’adhésion et enfin verser régulièrement une somme appelée prime d’assurance. Que l’animal de compagnie soit un chien, un chat ou encore de nouveaux animaux de compagnie, le prix de la cotisation va dépendre de la formule choisie, l’âge et la race de l’animal, l’état de l’animal ainsi que le niveau de garanties.

A lire aussi :  Est-il rentable de souscrire à une assurance pour son chat ?

À titre d’exemple, le prix moyen de l’assurance pour votre animal coûte entre 15 et 80 €, le prix mensuel d’une garantie classique pour un chien est compris entre 7 et 20 € contre 5 à 15 € pour un chat.

Les avantages de souscrire son animal de compagnie à une mutuelle santé pour animaux

Hormis les frais médicaux habituels tels que la vaccination ou la stérilisation, on distingue également les frais de vétérinaires imprévus dans le cas où l’animal tombe malade ou est victime d’un accident. Quoi qu’il en soit, les grands avantages de souscrire à une mutuelle santé pour animaux sont concrets :

  • Les animaux bénéficient des meilleurs soins possibles venant d’un vétérinaire spécialiste ;
  • On peut gérer sereinement son budget face aux imprévus.

L’assurance et le remboursement des frais médicaux

chien dans un véto

La mutuelle santé pour les animaux va rembourser une partie ou une totalité des frais vétérinaires. Par principe, les prises en charge se composent d’un taux d’indemnisation, d’un plafond d’indemnisation et de la franchise.

La formule choisie déterminera le taux de remboursement et le plafond d’indemnisation. Le taux de remboursement fluctue entre 50 et 100 %. En général, la somme du plafond d’indemnisation de base sera moins élevée par rapport à celle d’une formule de base. Quant au plafond d’indemnisation, la somme de celui-ci va de 500 € par an jusqu’aux alentours de 3000 €. La franchise sera appliquée sur la totalité ou sur une partie des soins. Le prix de la franchise peut s’élever jusqu’à environ 25 ou 30 % de la dépense totale.

« Une prise en charge avec un taux de remboursement de 100 % est possible, mais plutôt rare. En effet, une prise en charge à 100 % va dépendre du cas de l’animal et exclut désormais plusieurs garanties. »

Les animaux exclus de l’offre

Sont exclus de l’offre 100 % pris en charge les animaux suivants :

  • Les chiens de catégorie 1 (chiens d’attaque) et les chiens de catégorie 2 (chiens de garde et de défense) ;
  • Un jeune chat ou chien (âgé de moins de 12 mois) ;
  • Un animal trop âgé (supérieure à 8 ou 10 ans) ;
  • Les NAC (nouveaux animaux de compagnie).
A lire aussi :  Comment faire pour assurer son cheval ?

À noter que certaines assurances acceptent d’assurer ces animaux. Pourtant, hormis le prix de l’assurance animale, le propriétaire doit obligatoirement payer une surprime (10 à 15 % de la cotisation mensuelle) et un forfait prévention (à partir de 100 €).

Les garanties exclues de l’offre

Les niveaux de garanties suivants sont également exclus de l’offre 100 % pris en charge :

  • Les soins des maladies avant la souscription ou pendant le délai de carence ;
  • Les soins sans indication thérapeutique ;
  • Les soins d’une maladie héréditaire, chronique ou congénitale ;
  • Une chirurgie esthétique ;
  • Les soins des maladies suite à un accident de chasse ;
  • Les soins ou les traitements d’une maladie qui survient à la suite d’une non-vaccination de l’animal.

Ce qu’il faut faire pour obtenir un remboursement

Pour obtenir un remboursement dans le cas où l’animal de compagnie tombe malade ou est victime d’un accident et nécessite d’être consulté par un vétérinaire, il suffit d’envoyer l’ordonnance et la facture données par le vétérinaire à l’assureur. Il est possible d’apporter ces dossiers directement chez l’assurance ou de les envoyer par courriel ou encore en ligne, si l’assurance le propose.

Avant de signer un contrat, il est conseillé de faire une petite comparaison entre les mutuelles pour animaux qui existent. Pour cela, il suffit d’utiliser un outil de comparaison en ligne. Le devis, le délai de carence, le plafond de remboursement et la franchise sont les critères à prendre en compte avant d’opter pour un assureur. Afin de s’assurer que l’animal va bénéficier d’une parfaite prise en charge, l’idéal est d’opter pour une formule complète.

A lire aussi :  Comment assurer mon animal ?