Combien de temps sans être assuré pour perdre son bonus ?

Le bonus malus d’une assurance auto est un coefficient qui varie en fonction de la sinistralité (le nombre d’accidents) d’un assuré. En cas d’accident, le bonus malus augmente ou diminue. Nous allons voir dans cet article la manière dont le bonus malus est calculé pour un assuré résilié de son contrat d’assurance.

La résiliation du contrat d’assurance auto

Il est possible de résilier à tout moment son contrat d’assurance auto. Cependant, il est important de respecter les délais pour ne pas se retrouver sans assurance. Pour les contrats souscrits avant le 1er janvier 2015, il faut envoyer un courrier de résiliation avec accusé de réception avant le 20 du mois qui précède la date anniversaire du contrat. Si la date anniversaire est le 15 mars, vous devez envoyer votre lettre de résiliation avant le 20 février. Pour les contrats souscrits après le 1er janvier 2015, il suffit de respecter un préavis de 10 jours à compter de la date anniversaire du contrat.

Le bonus malus d’un assuré résilié

Lorsque vous êtes assuré, votre coefficient bonus malus évolue en fonction de votre sinistralité. Dans le cas d’une résiliation, il n’est pas nécessaire de changer de compagnie d’assurance pour perdre son bonus malus. En effet, lorsqu’il y a interruption de contrat d’assurance, l’ancien assureur peut conserver le coefficient bonus malus de l’assuré. Cette décision est prise au cas par cas. Les critères qui entrent en compte sont : la durée d’interruption entre les deux contrats d’assurance, le nombre d’accidents sur le dernier contrat d’assurance, le nombre d’accidents sur les années précédentes.

A lire aussi :  Toutes les informations sur l'assurance automobile au tiers

Le maintien du bonus malus

Lorsqu’un assuré résilié souhaite reprendre une assurance avec le même coefficient bonus malus, il doit écrire une lettre au nouvel assureur. Cette lettre doit contenir les informations suivantes : la date de résiliation du précédent contrat d’assurance, la durée de la résiliation, le coefficient bonus malus du précédent contrat, le code de l’assureur. Les assureurs ont 30 jours pour se prononcer sur le maintien du bonus malus. Si l’assureur ne répond pas dans ce délai, l’assuré peut considérer que le bonus malus a été maintenu.

La conservation du bonus malus

Lorsque la résiliation de contrat d’assurance intervient pour un déménagement ou un changement de situation, il est possible d’obtenir le maintien du bonus malus. En effet, les assureurs sont tenus de conserver le coefficient bonus malus si l’assuré répond aux conditions suivantes : Il ne doit pas avoir eu d’accidents sur la période de référence ; Il ne doit pas avoir de sinistralité sur la période de référence ; Il doit être en possession d’un relevé d’information. Cas n° 1 : Si l’assuré est en possession d’un relevé d’information et qu’il n’a pas eu d’accidents sur la période de référence, il peut conserver son bonus malus dans la limite de 5 ans. Après 5 ans, le bonus malus est réinitialisé. Cas n° 2 : Si l’assuré est en possession d’un relevé d’information et qu’il a eu un accident sur la période de référence, il peut conserver son bonus malus dans la limite de 2 ans. Après 2 ans, le bonus malus est réinitialisé. En résumé, le bonus malus est un coefficient qui permet de calculer le montant de l’assurance auto. Il peut évoluer en fonction de la sinistralité de l’assuré. Lorsque l’assuré résilié souhaite reprendre une assurance auto, il peut conserver son bonus malus dans la limite de 5 ans.

A lire aussi :  Pourquoi choisir une assurance automobile au kilomètre ?

Combien de temps sans être assuré pour perdre son bonus ?

Il est vrai que lorsque vous avez de l’ancienneté dans une société d’assurance, vous avez un avantage, on appelle cela le bonus. Le bonus est là pour récompenser la fidélité du client à une société d’assurance, il est donc normal que cette dernière ait un avantage sur une nouvelle assurance qui vient juste de souscrire. Mais, à partir de quel moment vous perdez les avantages de votre bonus ?

Le bonus est un système qui vous permet de payer moins cher vos cotisations. Vous n’avez pas d’accident depuis plusieurs années, vous avez un avantage par rapport à ceux qui ont un accident tous les ans. En effet, vous avez un coefficient de réduction qui est appliqué à votre cotisation, ce coefficient est calculé en fonction du nombre d’années que vous n’avez pas eu d’accident. Si vous avez deux ans sans accident, vous pouvez bénéficier de 50 % de réduction, cela signifie que vous ne payez que la moitié de la cotisation. Le bonus est un système qui a été créé pour récompenser les bons conducteurs et aussi pour inciter les conducteurs à faire attention sur la route.

Lorsque vous avez plusieurs années sans accident, vous êtes un bon conducteur, et vous êtes récompenser par le bonus. Mais, il faut savoir que si vous ne roulez pas pendant trop longtemps, vous perdez le bonus. Dans la plupart des cas, si vous êtes sans assurance pendant deux ans, vous perdez le bonus, vous avez donc l’obligation de reprendre une assurance au niveau zéro, et de reprendre la route avec un bonus qui augmente tous les ans, si vous n’avez pas d’accident.

A lire aussi :  Quels sont les types de garanties disponibles en option au sein d'un contrat d'assurance auto ?

Si vous avez un accident, il faut savoir que vous perdez le bonus immédiatement, vous reprenez donc votre assurance avec un bonus de zéro. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez retrouver le bonus de deux ans si vous n’avez pas d’accident pendant deux ans. Pour cela, il suffit de ne pas avoir d’accident pendant les deux années qui suivent un accident.

Il faut savoir que les sociétés d’assurance ont le droit de vous facturer plus cher si vous n’avez pas d’assurance pendant plus de deux ans. En effet, si vous n’avez pas d’assurance pendant deux ans, cela signifie que vous n’êtes pas enregistré auprès de la compagnie d’assurance, et que celle-ci ne peut pas savoir si vous avez un accident ou pas. Par conséquent, les compagnies d’assurance peuvent vous facturer plus cher si vous avez une longue période sans assurance, c’est pour cela qu’il est conseillé de ne pas faire de trop longues périodes sans assurance.

À partir de quel moment vous perdez le bonus ? Vous perdez le bonus dans les deux cas suivants :

  • Si vous n’êtes pas assuré pendant plus de deux ans.
  • Si vous avez un accident.

N’hésitez pas à faire des devis en ligne pour trouver une bonne assurance.